Projections de films financés par ILM à Aix-en-Provence

Dans le du colloque « Les autorités religieuses en mouvement : circulation, transmission et matérialité (christianisme, judaïsme, islam – XX-XXIe siècle) » — MMSH (Aix-en-Provence), 13 – 15 octobre 2021 :

Projection de films Le Coran à tue-tête (auteur et réalisateur : Anis Fariji) et De la tablette au tableau (auteur et réalisateur : Rahal Boubrik). (voir: Trois films réalisés dans le cadre du programme ANR ILM)

La projection sera suivie d’une rencontre-débat animée par Sabrina Mervin (CéSoR, CNRS) avec Anis Fariji, chercheur associé au CéSor.

Mobilités africaines et formations religieuses au Maroc – Sophie Bava (IRD-LPED-AMU)

Le Maroc s’est récemment illustré en Afrique et vers l’Europe en tant qu’acteur clé dans la transmission de la connaissance religieuse dédiée aux métiers d’imam, de prédicateurs et de prédicatrices. Depuis 2015, « l’Institut Mohammed VI de Formation des Imams, Morchidines et Morchidates » propose en effet un cursus pour ​la formation des métiers du religieux à l’adresse ​des candidats locaux, régionaux et internationaux. L’institut ambitionne d’imbriquer, dans son format d’enseignement et de prise en charge intégrale des apprenants, une connaissance religieuse idoine “tout-terrain” en promouvant un savoir-faire exportable.

Continuer la lecture de « Mobilités africaines et formations religieuses au Maroc – Sophie Bava (IRD-LPED-AMU) »

Projection de film : Le maître du Coran (Khalid Mouna)

Le groupe Socio-anthropologie de l’oral et du Visuel de l’IURS, université Mohamed V, et dans le cadre de ses activités a organisé la projection du film : Le maître du Coran. Ce film est réalisé dans le cadre du projet ANR ILM « L’enseignement de l’islam au Maroc (XVIIIe-XXIesiècles) : islamologie et sciences sociales » (ANR-16-CE27-0015). Continuer la lecture de « Projection de film : Le maître du Coran (Khalid Mouna) »

Intervention (Anis Fariji) : L’ambivalence des autorités religieuses au Maroc sur la taḥzzabt (une récitation collective du Coran)

Séminaires inter-laboratoires | 2018-2019

De la fabrique des autorités religieuses : qualifications, légitimations et ancrages des « clercs » de l’islam, du christianisme et du judaïsme en Méditerranée

Responsable(s) scientifique(s) : Katia Boissevain (Idemec), Marie-Laure Boursin (CHERPA/Idemec), Franck Frégosi (CHERPA), Sabrina Mervin (CéSOR), Norig Neveu (Iremam).

16 mai 2019, MMSH, PAF, 09h30-12h00

Esthétiques religieuses et légitimité normative

  • Séverine Gabry-Thienpont (CREM – LESC), « Cheikh, ra’is ez-zâr, kudiya… Chassés-croisés esthétiques et religieux des officiants du zâr égyptien »
  • Anis Fariji (Centre Jacques Berque – Rabat) « L’ambivalence des autorités religieuses au Maroc sur la taḥzzabt (une récitation collective du Coran) »

Le Coran à tue-tête. Exubérance et aspérité dans la récitation collective dite taḥzzabt (sud du Maroc) (Anis Fariji)

Conférence au séminaire du Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM), lundi 5 novembre, à 14h, à la MAE/Paris-Nanterre : https://lesc-cnrs.fr/agenda/756/le-coran-à-tue-tête-exubérance-et-aspérité-dans-la-récitation-collective-dite-taḥzzabt-sud-du-maroc-,-anis-fariji-cjb-anr-ilm

Au Maroc, la récitation collective du Coran est considérée comme une véritable tradition, une spécificité locale louée et défendue par les autorités religieuses officielles. Mais sur cet arrière-fond se détache cependant une manière singulière de réciter collectivement le Coran, portant un nom propre, qui suscite quant à elle discorde et réticences : la taḥzzabt. Car là où les récitations collectives conventionnelles sont quiètes, statiques et lisses, la taḥzzabt, elle, est vigoureuse, animée et âpre. On y récite le Coran à tue-tête, qui plus est en allant crescendo de manière parfaitement synchrone. Continuer la lecture de « Le Coran à tue-tête. Exubérance et aspérité dans la récitation collective dite taḥzzabt (sud du Maroc) (Anis Fariji) »