Le film Le maître du Coran (Khalid Mouna) est sélectionné au Le Festival Documed Tunisie 3e édition

Le site web du Festival Cinéma Documentaire Méditerranéen (Documed) en Tunisie : http://www.documedtunisie.com/.

La bande annonce du film Le maître du Coran, réalisé par Khalid Mouna dans le cadre et avec le financement du programme ANR ILM, sélectionné à la 3e édition du Festival Documed : https://drive.google.com/file/d/1Gt8CyT6iKLRhhK3xbHtLUs6saa7b__zA/view.

Appel à projets Meditalents pour son Lab d’écritures documentaires

Le LABDOC est une résidence d’écriture documentaire de 3 sessions qui se tiendra cette année à Marseille. Ouverte aux auteurs(trices) des pays du pourtour méditerranéen, elle s’adresse aux porteurs de projet de premier ou deuxième film documentaire ou d’un premier film d’un nouveau genre d’écriture pour l’auteur(trice) (transmédiats, etc.).

Journée d’études (reportée!). Pérégrinations autour du savoir religieux au Maroc

Cette journée d’études est reportée à cause de l’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie du Coronavirus

En préparation, cette journée d’étude réunira les participants au programme ANR ILM.

Elle fut prévue initialement le Lundi 20 avril 2020.
Au campus Condorcet, Centre de Colloques – Place Front Populaire
Salle 3.03 et Grand Auditorium.
Comment venir : https://www.campus-condorcet.fr/pour-le-quotidien/venir-et-se-deplacer

Programme à venir (communications et projections de films).

Appel à contribution : Pérégrinations marocaines : Construction, transmission et circulation des savoirs d’islam (XVIIIe-XXIe siècles) proposé par Farid El Asri (UIR, UCL), Sophie Bava (IRD), Sabrina Mervin (CNRS/CéSor)

https://journals.openedition.org/remmm/12572#tocto1n2

La transmission du savoir religieux (‘ilm) s’ancre profondément dans le local, qu’il soit rural ou urbain. Cette pluri-localisation des lieux de savoirs permet d’appréhender comment doctrines et pratiques de l’islam s’élaborent, se fixent, se transforment et se diffusent. Ses acteurs sont des oulémas de terroir ou issus de madrasa prestigieuses, mais aussi des clercs cosmopolites ou encore des aventuriers, entrepreneurs de savoir qui le font circuler au sein de la umma : hier, au gré de longues pérégrinations et à l’occasion de pèlerinages, aujourd’hui dans un espace globalisé et virtuel où les interactions, les imitations et les concurrences s’accélèrent.

Continuer la lecture de « Appel à contribution : Pérégrinations marocaines : Construction, transmission et circulation des savoirs d’islam (XVIIIe-XXIe siècles) proposé par Farid El Asri (UIR, UCL), Sophie Bava (IRD), Sabrina Mervin (CNRS/CéSor) »

S’approprier le Coran : regards islamologiques et anthropologiques

Atelier (58) dans le cadre du 3e Congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans. Jeudi 4 juillet 2019 – Deuxième session (11h30 – 13h30). l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, centre Panthéon, salle 17.

À la croisée de l’islamologie « classique », de l’anthropologie et de l’ethnomusicologie, le présent atelier entend faire dialoguer des approches rarement confrontées pour interroger l’appropriation individuelle ou collective du Coran. Continuer la lecture de « S’approprier le Coran : regards islamologiques et anthropologiques »

Projection de film : Le maître du Coran (Khalid Mouna)

Le groupe Socio-anthropologie de l’oral et du Visuel de l’IURS, université Mohamed V, et dans le cadre de ses activités a organisé la projection du film : Le maître du Coran. Ce film est réalisé dans le cadre du projet ANR ILM « L’enseignement de l’islam au Maroc (XVIIIe-XXIesiècles) : islamologie et sciences sociales » (ANR-16-CE27-0015). Continuer la lecture de « Projection de film : Le maître du Coran (Khalid Mouna) »

Article (Younes Johan Van Praet) : L’émergence de l’islam “traditionnel” au sein du cyber espace francophone musulman

Lien vers l’intégralité de l’article : https://journals.openedition.org/rsa/2561

Présentation : Depuis plusieurs décennies, la scène islamique internationale est dominée par des tendances réformistes – qu’elles soient politiques ou puritaines – qui semblent s’être appropriées la majeure partie de la toile islamique virtuelle. Cette hégémonie est, depuis peu, bousculée par la réémergence inattendue de l’islam “traditionnel” qui bénéficie de contextes nationaux où le religieux sert de plus en plus d’identité politique nationale, mais également de réseaux transnationaux à l’image des acteurs du soufisme contemporain bien décidés à prendre leur revanche sur le salafisme. À partir de 2013, de nombreux instituts islamiques francophones issus de cette tendance traditionnelle vont progressivement s’imposer via le e-learning et marquer leur influence sur la transmission du savoir musulman en contexte européen. Continuer la lecture de « Article (Younes Johan Van Praet) : L’émergence de l’islam “traditionnel” au sein du cyber espace francophone musulman »

Intervention (Anis Fariji) : L’ambivalence des autorités religieuses au Maroc sur la taḥzzabt (une récitation collective du Coran)

Séminaires inter-laboratoires | 2018-2019

De la fabrique des autorités religieuses : qualifications, légitimations et ancrages des « clercs » de l’islam, du christianisme et du judaïsme en Méditerranée

Responsable(s) scientifique(s) : Katia Boissevain (Idemec), Marie-Laure Boursin (CHERPA/Idemec), Franck Frégosi (CHERPA), Sabrina Mervin (CéSOR), Norig Neveu (Iremam).

16 mai 2019, MMSH, PAF, 09h30-12h00

Esthétiques religieuses et légitimité normative

  • Séverine Gabry-Thienpont (CREM – LESC), « Cheikh, ra’is ez-zâr, kudiya… Chassés-croisés esthétiques et religieux des officiants du zâr égyptien »
  • Anis Fariji (Centre Jacques Berque – Rabat) « L’ambivalence des autorités religieuses au Maroc sur la taḥzzabt (une récitation collective du Coran) »

Le chérifisme alaouite et la propagation de la Shādhiliyya dans la région du Touat au XVIIIe siècle

La rivalité historique entre les deux grands ordres confrériques du Maghreb, la Shādhiliyya et la Qādiriyya, qui s’est jouée à une échelle particulière dans la région saharienne du Touat, s’y est-elle résorbée en une sorte de synthèse ou de syncrétisme ? C’est ce que laisseraient à penser les pratiques incantatoires actuelles des disciples du saint alaouite Moulay Abdallah al-Raggānī (m. 1735), qui continuent, aujourd’hui encore, de combiner les deux wird, qādirī et shādhilī. Dans quelle mesure l’histoire de la diffusion des zawiyas au Sahara nous renseigne sur cet état de fait et sur les limites de la cooptation politique des confréries, en l’occurrence, de la Shādhiliyya par le chérifisme alaouite ? Continuer la lecture de « Le chérifisme alaouite et la propagation de la Shādhiliyya dans la région du Touat au XVIIIe siècle »